K K K S TA

Guide des restaurants

Voir la liste complète des restaurants de Jérusalem

Parmi les idées reçues mais erronées sur Israël, figure celle que l’alimentation au quotidien se compose ici uniquement de houmous et de falafel. Même si c’est en partie vrai – les israéliens adorent ces plats, – la palette culinaire d’Israël, et notamment de Jérusalem, s’est beaucoup développée et s’est diversifiée durant ces dernières années, pour proposer aujourd’hui à ses habitants et ses touristes toute une gamme de saveurs, comme sait le faire chaque grande ville internationale. Parce que, alors même que le houmous est partout présent, en visitant Jérusalem on a souvent plutôt l’impression qu’ici on est des amateurs de sushi et de café latte.

Jérusalem, offre un grand choix d’établissements de restauration, comprenant des restaurants gastronomiques, des bistrots français, italiens ou japonais ; des cafés (se spécialisant souvent dans le fameux « petit-déjeuner israélien ») ; des restaurants de viande et de grillade et bien entendu, des restaurants de cuisine orientale. Le nombre de chefs-cuisiniers de Jérusalem qui ont été formés dans les meilleures écoles culinaires d’Israël ou de l’étranger grandit sans cesse et la ville devient donc progressivement un haut lieu de la cuisine gastronomique.

Les normes de la cacherout, règles alimentaires qui respectent les prescriptions strictes de la religion juive,  donnent également une perspective intéressante au développement de la cuisine locale. La plus grande partie des restaurants à Jérusalem (mais pas tous), adoptent ces normes de la cacherout, c’est-à-dire qu’ils utilisent la viande des animaux cachers, abattus selon la manière rituelle. On n’y cuisine pas la viande avec les produits laitiers – une règle qui pousse souvent les chefs à inventer des recettes différentes pour les plats qui se composent traditionnellement de ces deux composants. Cela veut dire également, que cette distinction; lait – viande, apparaitra dans les menus des restaurants qui ne proposeront que des plats lactés ou que des plats de viande, le poisson et les légumes pouvant être mélangés aux deux genres. Par exemple, dans une pizzeria cachère, vous ne trouverez pas de garniture de viande sur les pizzas, pas moins que du parmesan sur vos pâtes à la bolognaise. Mais dans un tel cadre culinaire, rassurez-vous, vous ne perdez rien – les restaurants cachers à Jérusalem ont des menus diversifiés et utilisent des aliments d’excellente qualité. Les établissements cachers, qui sont tous fermés le chabat,  soit vendredi soir et samedi midi, doivent obligatoirement afficher bien en vue un certificat de cacherout.

Restaurants de la Vieille ville

 

rst-lina-1

Si on vient dans la Vieille ville principalement pour visiter ses lieux sacrés, cela ne signifie pourtant pas qu’on n’y trouvera pas le temps de goûter, entre deux visites, la meilleure cuisine traditionnelle du Moyen-Orient qui existe à Jérusalem. La Vieille ville propose un choix unique de plats faciles à emporter, comme falafel, shawarma, jus fraîchement pressés et pâtisseries traditionnelles – pour ceux qui préfèrent manger tout en se promenant, et des repas plus sophistiqués et plus évocateurs pour ceux qui aimeront se cacher du soleil et s’installer dans un endroit tranquille.

Restaurants du quartier arménien de la Vieille ville

L’endroit-phare du quartier arménien est l’établissement Armenian Tavern (Taverne Arménienne), à côté de la Porte de Jaffa. On y sert des plats traditionnels arméniens, dans un bâtiment vieux de mille ans, qui faisait auparavant partie  du Cloître des Croisés. Sa décoration est essentiellement faite de reproductions d’objets traditionnels. Vous pouvez y goûter toutes les saveurs d’une cuisine familiale, assaisonnée avec les herbes et les arômes arméniens.

Restaurants du quartier juif de la Vieille ville

plh-crd-Rglinsky-dreamstime-jewish-quarter-1

Les nombreux points de restauration du quartier juif sont localisés à proximité du Mur occidental et de la synagogue de la Houhva. En plus des plats traditionnels du Moyen-Orient comme falafel ou shawarma, on y trouve également des fast-foods et certains des restaurants des principales chaînes israéliennes comme Burgers Bar et Holy Bagel. Pour ceux qui cherchent un endroit plus familial, on conseille le Jewish Quarter Cafe,qui se trouve près du Mur occidental.

Restaurants du quartier chrétien de la Vieille ville

shp-muristan-market-1

Pour manger un vrai  houmous, direction le quartier chrétien, où l’on trouve un des meilleurs restaurants de houmous de Jérusalem, Lina, propose des menus uniquement à base de houmous. Près de l’arrêt 8 de Via Dolorosa, Lina sert le houmous sous différentes déclinaisons, comme le houmous aux pignons de pin ou le houmous aux fèves. Grand Six Bar & Cafe, à l’intérieur de la Porte de Jaffa, est une adresse à recommander à ceux qui cherchent un endroit agréable où prendre un verre de vin, des boissons chaudes, de la bière de Taybeh ou d’autres marques internationales.

Restaurants du quartier musulman de la Vieille ville

Knafe Photo: Jessica Lipowski

Photo: Jessica Lipowski

Le quartier musulman est connu pour ses jus fraîchement pressés, ses pâtisseries traditionnelles, ses pains spéciaux et ses houmous extraordinaires. Ne manquez pas de découvrir Abu Shukri, le petit restaurant familial du quartier musulman, qui est assez simple, mais dont les tables sont à l’abri du soleil et de la chaleur, ce qui n’est pas toujours le cas dans la Vieille ville. Terminez vos repas par des desserts traditionnels, achetés dans les pâtisseries de la Vieille ville. Jafar’s Sweets, est l’adresse à ne pas rater du quartier musulman, avec son délicieux knafeh – une pâtisserie arabe à base du fromage, trempé dans du sirop sucré.