K K K S TA

Les folles nuits du jeudi soir au marché de Mahané Yéhuda

Marché oriental folklorique pendant la journée et lieu de sortie la nuit, le marché Mahané Yéhuda ( le shuk) est devenu un lieu emblématique de la ville.

Il attire des foules de touristes et de locaux durant la journée pour observer l’atmosphère et l’activité du marché et bien sûr faire aussi quelques courses, mais une fois que les étalages de fruits et légumes sont fermés, on y vient – de près comme de loin – pour boire un coup, faire la fête dans les bars, les restaurants et les ruelles.

Le shuk ne s’arrête jamais vraiment dans la semaine, mais si vous recherchez une atmosphère vraiment éléctrisante, alors le jeud soir sera votre soirée. Pour les locaux, c’est la seule soirée où ils peuvent sortir sans se soucier d’avoir à se lever pour aller au travail le lendemain matin et cela se remarque puisque les bars et les restaurants restent ouverts tard dans la nuit et proposent des événements spéciaux et des soirées qui débordent dans les rues.

 

Mon « rendez-vous  » et moi sommes arrivés à 19h20 quand les étales étaient encore ouverts et que les allées étaient peuplées d’acheteurs en quête de bonnes affaires de fin de semaine.

 Toutefois, dès que les vendeurs fermaient boutique, les clients disparaissaient rapidement laissant la place à ceux venus faire la fête.

Bien qu’il semble que hier encore le shuk n’était qu’un endroit où l’on venait faire ses courses et peut être manger un bout dans un petit restaurant sans prétention, depuis environ 5 ans le nombre de bars et de restaurants à la mode a grimpé en flèche et il est devenu difficile de s’y retrouver entre tous les nouveaux établissements qui font leur apparition chaque jour ou presque et les endroits secrets bien cachés dans certains coins et uniquement connus des locaux.

 » Quand vous voyez la foule des gens venus faire la fête au shuk le jeudi soir, il est facile d’oublier qu’il y a à peine quelques années il n’y avait pas âme qui vive ici la nuit  » raconte Joel Haber, guide touristique.  » Mais la vérité est que ce mouvement n’est pas simplement la suite logique du constant développement du marché Mahané Yéhuda, mais aussi une contribution très dynamique à la vie nocturne de la ville. Le shuk a toujours été un point de rencontre pour les habitants de Jérusalem. Aujourd’hui les jeunes et moins jeunes, les laïques comme les religieux, s’assoient cote à cote pour boire des bières et profiter de l’atmosphère particulière du shuk. »

Découvrez certains des établissements qui ont sû se faire une réputation et promettent toujours de passer un bon moment.

Vin, diner et danse

Casino de Paris

Casino de Paris Shuk

Photo: Barry Kaplan

Niché dans les profondeurs du shuk géorgien, entre l’allée couverte et celle découverte du marché, le  Casino de Paris a une histoire particulière. Le bâtiment qui l’abrite a servi tour à tour au long des années de casino, d’hôtel, de club pour les officiers britaniques ainsi que de bordel, mais il est devenu un des endroits les plus chics du shuk. Les habitués sont devenus un peu plus âgés – une clientèle de professionnels dans la trentaine et la quarantaine –  mais les jeudis soirs l’endroit retrouve un air de fête et de jeunesse en restant ouvert jusqu’à 2 h ou 3 h du matin, servant des cocktails maison très originaux inspirés par le shuk, des bières artisanales, des vins corrects et un menu lacté écléctique également inspiré par les produits et la culture du marché.

Cinco De Mayo

Cinco de Mayo Shuk

Photo: Barry Kaplan

Si vous cherchez une atmosphère de fête plus conventionnelle, le Cinco De Mayo est un endroit à essayer. Le bar accueille régulièrement des DJ jouant différents styles de musique et on y rencontre des gens qui boivent, mangent et parfois même dansent jusqu’à 2 h du matin le jeudi soir. Les fêtards arrivent à partir de 10h30 et ne vous étonez donc pas s’il devient difficile de trouver une place après cette heure là. Mais il vous reste toujours la possibilité de faire comme les locaux : commander une boisson à l’intérieur et venir la siroter à lextérieur dans les ruelles adjacentes.

Malgrès son nom le Cinco de Mayo n’a aucun lien avec le Mexique ou le 5 mai. Le groupe d’amis qui ont démaré le bar ont repris le nom du temps où ils vivaient ensemble à l’extérieur de Jérusalem et qu’aucun d’eux ne travaillaient le 5 mai.

Shuka Bar

Malgrè son emplacement, un peu à l’écart de l’allée principale et sa petite taille, le Shuka Bar sur la rue Egoz est un des endroits les plus populaires du shuk. C’est un endroit spécialisé dans la viande et les pommes de terre, ne servant que de la bière israélienne, un choix de liqueurs et des petits snaks. Mais le jeudi soir, il se transforme de  » petit trou » à un endroit de grande soirée.

Que Pasa

Parallèlement, juste à coté, le Que Pasa, dirigé par Yaniv Kovenshtein, tente de récréer la culture des tapas qu’il aimait tant en Espagne.

Son associé et chef Avi Betito Golansky donne vie à ce projet avec un menu plein de tapas lactés et au poisson, comprenant la délicieuse Bruchetta Cuca ( sardines, oignons, piment, huile d’olive sur un délicieux pain croustillant) et la Porcini Bruschetta ( cèpes sautées au beurre avec de l’ail, huile d’amande et persil), les artichaux effeuillés aux truffes, les filets de sardines fourées au fromage de St Maure frites au beurre de sauge et présentées sur une riche salade de tomates, des anneaux de rougets frits avec des poivrons grillés et bien plus. Si vous avez de l’appétit, il y a également des plats plus copieux comme des gnocchis, des filets de loup de mer ou du mullet rouge.

Bien que le slogan du lieu soit  » une bière l’après-midi résout tous les problèmes  » il est recommandé de venir au Que Pasa le jeudi soir comme il accueille régulièrement  des musiciens locaux.

Shem Tov

Situé rue Eshkol, une rue un peu à l’écart de l’allée découverte du marché, le Shem Tov transmet l’atmosphère du shuk avec un menu moyen-oriental, une sélection impressionante de bières israéliennes de vins et de liqueurs et cerise sur le gâteau de la musique en provenance du monde entier qui reflète l’atmosphère joyeuse du shuk jusqu’à 2h ou 3 h du matin.

C’est aussi l’endroit où venir boire un verre de sahleb, une spécialité du shuk généralement servie chaud, faite à partir de farine de tubercules d’orchidées avec de l’eau de rose, du lait et de la canelle… hmmm un délice.

Manger un bout tard dans la nuit

Si vous êtes sortis pour boire, vous aurez sans doute une petite faim aux alentours de minuit. Heureusement pour vous il y a encore plein d’endroits où aller manger un bout quand on n’a pas des envies trop spécifiques.

Soramelo

Soramelo

Soramelo
Photo: Barry Kaplan

Si toute cette boisson vous a ouvert l’appétit, rendez-vous chez Soramelo à l’entrée d’Aggripas du coté de l’allée couverte pour déguster des gauffres inspirées par le marché.

Nommé d’après une légende de quartier connue pour avoir une histoire sur tout, Soramelo peut aussi raconter ses propres histoires.

Soramelo reste actif toute la nuit avec ceux qui viennent pour une petite bière, un café ou une petite sucrerie. Mais l’endroit devient vraiment frénétique plus tard quand les fêtards passent de la boisson au snak d’après beuverie. Si vous êtes parmi cette catégorie là, vous avez jusqu’à 3 h du matin pour prendre une gauffre et éponger toute la bière et l’arak que vous aurez ingurgités. Essayez celle avec le chocolat et la tehina… vous ne serez pas déçu.

Michi’s

Michis

Michi’s
Photo: Barry Kaplan

Michi’s est un concept à la fois simple et délicieux, parfait pour assouvir sa faim de fin de soirée – de délicieux hamburgers et des sandwiches à la viande à un prix incroyablement raisonnable. Vous pouvez avoir un hamburger de 100 g sur un petit pain frais avec des accompagnements pour seulement 17 NIS. Si vous avez vraiment faim, vous pouvez aussi commander des sandwiches avec des portions plus importantes de viande, de rosbif et de poulet et bien ‘autres choses encore. Michi’s est ouvert jusqu’à minuit.

Meorav Yerushalmi

C’est sans doute le meilleur endroit pour déguster le fameux mix-grill de Jérusalem, fait à partir de différentes viandes et abats dans une pita avec des frites et une salade sur le coté. En plus de ce plat traditionnel, ils servent aussi un mix – grill avec du poisson. Les portions sont énormes et parfaites pour ceux qui ont vraiment une faim de loup. Faite juste attention d’arriver ici avant minuit.

Pasta Basta

C’est de loin un des endroits les plus populaires du shuk. Pasta Basta est l’adresse incontournable pour des plats de pâtes fraîches faites maison qui ne ruineront pas votre porte-monnaie. Tout ce que vous devez faire est de choisir un type de pâtes et une sauce et le tour est joué. Les prix dépendent du type de sauce et varient de 19 à 26 NIS. Les gnocchis, raviolis et les garnitures supplémentaires coutent un supplément.

Pasta Basta est ouvert jusqu’à minuit et ne vous étonnez pas de voir la queue au comptoir.

 

Plan du marché!

Il n’est pas toujours facile de se repérer à travers les allées du marché de Mahane Yehuda, alors nous avons décider d’en faire le plan pour vous! Nos endroits préférés sont surlignés en vert dans la liste et marqués d’une étoile sur le plan, mais n’hésitez pas à essayer les différents endroits pour trouver ceux qui vous conviennent le mieux.

Cliquez sur l’image pour la voir en grand!

Graphic: Courtesy of Joel Haber

Graphic: Courtesy of Joel Haber

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________

A propos de l’auteur

Sybil Kaplan est une correspondante renommée de la presse internationale, une jouraliste, une spécialiste de la restauration, une critique littéraire et un auteur de livres culinaires. Elle vient de Overland Park dans le Kansas. Elle dirige la visite guidée hebdomadaire du shuk Mahné Yéhuda en anglais. Son mari Barry est son photographe. Vous pouvez la joindre par mail : syb1023@aol.com.

Remerciements spéciaux

Joel Haber est un guide touristique, un amoureux de la nourriture et de l’alcool et un expert de Jérusalem. Ses visites culinaires de Mahané Yéhuda sont devenus très populaires et son plan régulièrement mis à jour des différents stands, restaurants et bars de Mahané Yéhuda qui a fait le tour de la toile l’année dernière a été reconnu comme le premier du genre. Il peut être contacté pour des visites de sa « seconde maison » Mahané Yéhuda à  www.fjisrael.com.

Spencer Ho a contribué à cet article